Terreur

L’histoire

Berlin, seizième chambre criminelle de la cour d’assise : le Major Lars Koch, pilote de l’armée de l’air, comparaît pour homicide volontaire de 164 personnes. Le 26 mai 2013, il a abattu un avion de ligne, détourné par un terroriste et menaçant de s’écraser sur un stade rempli de 70 000 personnes. Tous les passagers sont morts. Jugeant qu’il agissait selon son devoir moral, il s’est mis hors la loi, car il a agit sans en recevoir l’ordre.

Le procédé

Terreur propose aux spectateurs et spectatrices de vivre ce procès de l’intérieur, en tant que jurés. A l’issue des plaidoiries, ils et elles devront voter pour condamner ou acquitter l’accusé. Chacun·e va alors traverser cette expérience en se questionnant : sur quelles bases fonder son jugement ? Faut-il se référer aux lois que sont donnés les humains ? Ou est-il possible de se fier à ses intuitions morales ? Construit comme une expérience de pensée en philosophie morale, Terreur, par son processus immersif, propose un moment rare de cheminement philosophique individuel et collectif.

L’équipe

Mise en scène – Gaël Le Guillou-Castel

Collaboration artistique – Chloé Maniscalco

Interprétation – Rozenn Fournier, Benoit Hattet, Camille Kerdellant, Grégoire Lagrange, Gaël Le Guillou-Castel, David Maisse, Chloé Maniscalco, Isabelle Séné.

Lumière – Julia Riggs

Son – Marine Iger

Scénographie – en cours

Costumes – Laure Fonvieille

Administratrice de production – Ludivine Froissart

Soutiens : Le Grand Cordel de Rennes, Le Diapason – Service Culturel de l’Université Rennes 1, L’Archipel de Fouesnant, Le Sabot d’Or à Saint Gilles, L’Agora Le Rheu, Ville de Rennes, Conseil Départemental 35, …